Préparation à l'iirrigation colonique

Préparation psychologique

Pour s'investir dans une série d’irrigations coloniques il est nécessaire de se sentir prêt et de le faire librement, sans aucune contrainte.

L'irrigation du côlon est particulièrement utile dans le cadre d'une psychothérapie ou de développement personnel, car elle accompagne un travail sur les profondeurs et les zones d'ombres en soi. Comme si le passé avait marqué notre système digestif. Comme dans certains processus psychologiques, il y a dans l'irrigation colonique tout un travail de nettoyage des expériences traumatisantes  oubliées, des résidus incrustés qui sont une forme de matérialisation des résultats d'une digestion - au sens large, physiologique et psychologique mal accomplie ou d'une assimilation incomplète.

Dans une irrigation colonique  il y a également une écoute particulière et singulière du corps, qui peut nous révéler une partie enfouie et effacée de nous-même. Cela peut également réveiller des peurs de lâcher-prise.

Préparation physique

Une cure de psyllium est souhaitable : elle facilite l'hydratation des selles et donc leur évacuation. Ces graines riches en mucilage gonflent dans l'eau et elles forment un gel capable de drainer les matières stagnantes. On peut les absorber mélangées à un verre d’eau et boire un autre verre d’eau quelques minutes plus tard.

Il est préférable de les absorber 1 heure avant le repas du soir, ou le matin à jeun. Prendre une cuillère à café si vous n'êtes pas constipé(e), au maximum 2 cuillères à soupe en cas de constipation sévère.

Il est souhaitable de commencer par de petites quantité et augmenter peu à peu chaque jour, en fonction de votre transit intestinal. Il est souhaitable de prendre du psyllium durant 3 à 5 jours avant l'irrigation. Les personnes diarrhéïques n'ont pas besoin de faire cette préparation. Attention, le psyllium doit être utilisé avec prudence en cas de diverticules du côlon.

Nous recommandons parfois une cure de jus de betterave rouge, ayant un effet légèrement laxatif et un effet de drainage hépatique : 1 petit verre, matin, midi et soir, pendant une semaine avant l'irrigation. Attention, vos selles et vos urines seront naturellement colorées en rouge. Les personnes diabétiques ne devront pas consommer de jus de betterave, ni celles avec une candidose intestinale, car ce jus est très riche en sucre.

Eviter les grands repas avant l'irrigation car si l'estomac est plein durant la séance, il y a un risque d'inconfort ou de nausée. Deux jours avant la séance, éviter de manger de la viande rouge et des produits laitiers, surtout du fromage cuit ( fondue, raclette, gratin...). Le mieux est de consommer du riz complet ou d'autres céréales avec des légumes cuits et des fruits en compote. 

La reprise alimentaire après une séance d'irrigation

Ne vous chargez pas avec un gros repas. Vous pouvez consommer une soupe de légumes ou des fruits, des légumes cuits, des céréales et du poisson.


Ne remplace pas, ne peut en aucun cas remplacer une consultation médicale.