Efficacité de l'irrigation colonique

Quelle est l'efficacité d'une irrigation colonique ?

L'eau circulant dans la totalité du côlon, une irrigation colonique nettoie et détoxique en profondeur ses muqueuses. Elle décolle les vieux débris et peaux mortes logés dans les plis ou incrustés dans la paroi et les évacue, ainsi que les matières dures, qu'elle ramollit. Elle débarrasse le côlon de déchets qui y stagnent parfois depuis des dizaines d'années.

Les lavements et irrigations coloniques ne sont pas une panacée, mais il est intéressant d'y recourir en complément d'autres techniques ou traitements.

Que sort-il du côlon lors d'une irrigation ?

Il est difficile d'imaginer la quantité de déchets contenue dans le côlon et les formes sous lesquelles ils se présentent, tant qu'on n'a pas fait l'expérience d'une irrigation colonique. Il faut quelques irrigations coloniques avant de pouvoir croire à la description d'lrons : "Au début, vous verrez sortir des mucosités grises ou  brunes. Elles peuvent avoir la texture d'une méduse ou du blanc d'oeuf. Elles s'étirent comme du caoutchouc et sentent extrêmement mauvais. Parfois, on peut apercevoir des vers minuscules et des parasites. Finalement, vous éliminerez les matières fécales sèches et pourries que vous portez en vous depuis de nombreuses années. Elles sont aussi noires que l'encre. Parfois elles forment des morceaux de plusieurs mètres de long. Certaines personnes âgées éliminent de grandes quantités qui peuvent remplir un baquet de 10 litres... une vie entière de déchets non éliminés !" Les gens ne cessent d'être étonnés de tout ce qu'ils transportent à l’intérieur de leur corps.

L'irrigation colonique présente-t-elle des risques ?

Pratiquées sans excès, les irrigations coloniques ne présentent aucun danger pour l'organisme. Dès que le patient éprouve une sensation de remplissage, le praticien fait évacuer l'eau.

II n'y a pas non plus de risque de détruire la flore intestinale, dont une partie seulement est évacuée avec les déchets intestinaux. Les   bacilles restant, qui sont les hôtes des villosités intestinales, re colonisent le côlon en quelques heures (contrairement à ce qui se  passe lors de l'absorption d'un antibiotique oral : il tue tous les bacilles du tractus gastro-intestinal pour une durée de plusieurs jours à   plusieurs semaines).

La pression de l'eau étant toujours inférieure à celle des matières fécales,on ne risque pas de perforer la paroi du côlon dans un lieu de moindre résistance. L'eau pure entre dans le rectum, le sigmoïde, le côlon descendant, le côlon transverse, le côlon ascendant et le caecum, sans pénétrer dans l'intestin grêle qui est protégé contre tout reflux par la valvule iléo-caecale. La plupart des maladies intestinales ne constituent pas une contre-indication.

La colite, par exemple, est due à l’irritation des muqueuses intestinales par des selles dures non évacuées ou d'autres déchets en état de putréfaction. Les lavements ou les irrigations coloniques vont délivrer l'organisme de ces selles dures et de ces déchets putréfiés et ramener ainsi la paix dans le côlon. Très souvent, la colite disparaîtra comme par enchantement et ne réapparaîtra pas, à condition de d'adopter un rééquilibrage alimentaire sérieux.

 

Ne remplace pas, ne peut en aucun cas remplacer une consultation médicale.